Partagez|

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sutton L. Young

Sutton L. Young
Messages : 61
Puissance : 71
Inscription : 03/02/2013
Maison : Poufsouffle
Double-compte : : Aucun

Feuille de personnage
Avatar: Willa Holland
Année : Sixième
Âge du personnage: 15 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyDim 3 Fév - 18:53




Sutton Lysandra Young
« I will love you until you learn to love yourself »



who i am

Bonjour! Je m'appelle Sutton Lysandra Young. Je suis née quelque part dans les Cotswolds le 03 février 2025 et de ce fait j'ai donc quinze ans. Côté cœur, je suis célibataire, sachant que je suis hétérosexuelle. Je suis une personne loyale, droite, franche et déterminée; mais aussi têtue, grincheuse, spontanée et solitaire.


where i come from


Exception faite d’une paire d’ailes grises, le bébé ressemblait en tous points à un humain, en plus calme peut-être. Après un court cri, Sutton s’était tue. Elle avait déjà ouvert de grands yeux gris et observait attentivement l’homme en face d’elle.

Cet homme, dégarni dont les quelques cheveux qu’il conservait sur les côtés et derrière son crâne commençaient à grisonner, souleva Sutton dans ses bras comme il aurait porté une poupée de porcelaine. L’homme était Alec Young. Il avait à peine quarante ans et en paraissait presque quinze de plus. Dans une forêt des Cotswolds, sa fille venait de naître et un sourire radieux apparut sur son visage. Alec Young était connu pour être solitaire, misanthrope, associable et bougon, mais c’était avant tout un aventurier. S’il était solitaire c’est qu’il n’avait jamais trouvé quelqu’un avec qui partager ses voyages et ses passions et s’il était dit misanthrope et associable c’est qu’il avait plus de points communs avec la plupart des êtres (vampires, loups-garous, gobelins et géants entre autres) qu’avec les humains. Bougon, ça il l’était vraiment. Il était un aventurier bougon. Fabricant de baguettes comme son père avant lui, il hérita de la boutique familiale dans un bourgade sorcière du nord de l’Irlande mais il n’avait décidément pas l’âme d’un commerçant et quand son frère fut assez âgé, ce fut lui qui prit le relai. Alec continua la fabrication des baguettes pendant que Vince, de 8 ans son cadet s’occupait de la boutique. Leur association marchait plutôt bien, mais les affaires n’étaient pas vraiment au beau fixe. La compétition avec d’autres fabricants de baguettes, plus connus, était rude. Ainsi, Alec voyageait toujours plus loin, toujours plus longtemps pour trouver de nouveau bois, de nouveaux éléments magiques, de nouvelles techniques. Avec les géants et les gobelins, il apprit une magie différente, pas moins puissante que celle des sorciers, simplement différente. Parmi les êtres, les sorciers et les loups-garous sont les seuls à avoir besoin d’une baguette pour amplifier leur énergie magique. Les gobelins tiraient leur énergie de la terre, des minerais, c’était une magie puissante mais difficile à manipuler, ils fabriquaient des bijoux protecteurs et des armes enchantées. Les Vélanes, elles, puisaient leur énergie dans les émotions.

Tous ces voyages lui apprenaient tellement ! Mais sa rencontre la plus enrichissante fut celle avec les Harpies. Ces êtres, mi-humains, mi-oiseaux, étaient très souvent dénigrés par les sorciers car leur magie semblait dérisoire. Ces créatures n’avaient en effet aucun talent de métamorphose, de sortilèges ou de défense magique et même Alec, qui avait pourtant été surpris par tous les êtres qu’il avait rencontré, pensait qu’elles n’avaient rien à lui offrir. Quelle erreur de jugement ! Le jeune sorcier eu énormément de mal à se faire accepter par les harpies. Et il était parfaitement conscient qu’elles n’avaient aucune confiance en lui mais uniquement qu’elles éprouvaient pour lui un certain respect. Alec se rapprocha énormément d’une jeune harpie, Aella. Aella avait la vivacité de la jeunesse, la légèreté d’un oiseau, la rapidité du vent, l’invulnérabilité de la nature et tout le savoir de ses ancêtres. Il existait chez les harpie une faculté incroyable qu’elles appelaient la mémoire héréditaire et qui semblait créer une connexion mentale entre les savoirs des vivants et ceux de leurs ancêtres décédés, ou du moins c’est ainsi qu’Alec l’avait compris. Les harpies avaient une relation privilégiée avec la Nature. C’est d’Elle qu’elles tenaient leur magie. La croyance générale dit que les harpies sont des êtres dévastateurs, ceci est totalement vraie, mais il y a dans l’acte de destruction quelque chose de magique qui permet la naissance plus belle et plus vigoureuse d’un nouvel être. Le rôle des harpies était d’absorber les âmes des plantes mourantes pour leur donner une seconde existence. Si elles avaient de si mauvais rapports avec les humains c’est qu’ils n’écoutaient pas les arbres, ils n’écoutaient pas le vent. Ils détruisaient des forêts entières sans préalablement sauver les âmes. Les âmes errantes de ces plantes meurtries venaient pleurer dans les rêves des harpies dont le sommeil n’était jamais tranquile. Aella parlait, Alec écoutait. Elle traduisant pour lui les cris du vents, les pleurs des arbres, les chants des fleurs.

Alec resta avec les harpies tout un printemps et tout un été jusqu’à ce qu’elles commencèrent leur migration au milieu de l’automne. Alec se promit de les retrouver au printemps suivant quand elles reviendraient. Le jeune homme retourna en Irlande, impatient de retrouver son frère pour lui raconter ses aventures. Le retour ne fut pas si joyeux qu’il l’espérait. « J’ai appris plein de choses, je vais faire les meilleures baguettes du monde ! Je pensais que tu serais heureux de me revoir. » Elias se leva, ne pouvant plus supporter la rage qui envahissait son être. « Heureux ? Tu te fous de moi ? Tu es parti un an et demi ! Je te croyais mort ! Tout le monde le croyait. Papa est décédé sans avoir la possibilité de te voir une dernière fois ! » La nouvelle eu l’effet d’une bombe. Leur père ? Mort ? Alec tituba et s’écroula sur le fauteuil. « Quand est-ce arrivé ? » Huit mois auparavant, le lendemain des quarante ans d’Alec. Rongé par la maladie, monsieur Young avait tenu jusqu’à cette date fatidique en espérant que son fils débarquerait à l’improviste, comme il en avait l’habitude. Il s’était éteint le lendemain. Anéanti par la nouvelle, Alec n’eut pas le temps de se lamenter car déjà son frère lui annonçait autre chose : la boutique avait fait faillite. Lui et sa femme enceinte de six mois déménageaient à Londres où Elias espérait trouver un emploi. Il ne voulait plus le revoir. Alec se retrouva seul, perdu dans un monde qui n’était plus le sien. Il retourna dans les Cotswolds où il avait vécu avec les gens qui s’approchaient le plus de la définition qu’il avait de la famille, et il attendit tout l’hiver le retour du printemps qui apporterait Aella avec lui.

Quand Aella débarqua enceinte jusqu’au bec, il faut dire que ce fut une surprise. Alec ne pensait pas qu’il était possible qu’une fécondation ait lieu entre un être humain et une harpie mais Aella lui assura n’avoir eu de rapports qu’avec lui. Alec se surpris à imaginer son enfant. Serait-il une harpie ? Un humain ? Quelque chose entre les deux. Aella avait de grandes ailes blanches dans le dos, des écailles dorées à la place des cheveux et des serres puissantes qui terminaient ses jambes plus courtes que celle d’un humain. Leur enfant possèderait-il certaines de ces caractéristiques ? Et si c’était le cas comment pourrait-il vivre parmi les harpies ou les hommes ? S’il n’avait pas d’ailes pour migrer comme sa famille ? Alec fut un instant horrifié de ce qu’il avait fait. Quelle vie allait-il pouvoir donner à cet enfant ? Aella était de plus en plus distante et petit à petit toutes les harpies firent de même. Finalement, Baya, la plus vieille de la famille vint s’entretenir avec Alec. « Nous avons réfléchit. Si l’enfant est comme nous, il vivra avec nous, tu t’en iras. S’il est comme toi, tu en auras la charge et tu n’entreras plus en contact avec nous. Quoi qu’il en soit, après la naissance, nos chemins se sépareront. » Alec ne chercha pas à discuter, il savait que rien ne pouvait faire changer d’avis une harpie. Une paire d'aile grises sur le dos, il fut décidé que l’enfant avait sa place parmi les harpies.


this is my story


Sutton n’a aucun souvenir de ses première années, avant ses cinq ans, tout n’est qu’odeurs, sensations, sons. Rien d’entier, rien de précis. On dit que la première chose que voit un oiseau est son pilier pour le restant de sa vie. À sa naissance on lui avait arraché son pilier. Ces yeux bleus qu’elle avait fixé pendant ses premières minutes d’existence, ces cheveux gris dont elle se souvenait de l’odeur de miel, ces bras chauds et tendres comme un couffin restaient gravés dans sa mémoire. Rien ne pouvait combler ce vide. Quand, à l’aube de l’automne 2030 elle revit cet homme, ce fut comme une seconde naissance.

Alec avait emménagé près de Bibury, même après toutes ces années, il n’avait pas pu quitter les Cotswolds. Il avait commencé à créer toutes sortes d’objets magiques, vendait ce qu’il pouvait aux sorciers de passage et vivait simplement dans un petit cottage un peu à l’écart du village. Ce matin d’automne était froid. Alec ne put s’empêcher de penser que c’était la période migratoire pour la plupart des oiseaux. Quand une silhouette encapuchonnée de noir poussa la clôture en bois de son cottage, il ne put s’empêcher de sursauter. Personne ne lui rendait jamais visite, mais ce n’était pas tant la raison de son étonnement. Cette démarche hésitante, ce dos a priori bossu sous la robe : une harpie ! Et pas n’importe laquelle : Hesia, la sœur aînée d’Aella venait de frapper à sa porte. « Je ne pensais jamais te revoir. » Alec ne gardait aucune rancœur contre les harpies mais son ton était cependant plutôt froid. Il n’eut pas le temps de disserter longtemps car déjà par la porte s’avançait une minuscule petite fille. Sous sa cape prune, ses boucles brunes lui tombaient sur visage. Alec murmura : « C’est… ? » Hesia finit la phrase pour lui en disant le nom qu’il ne connaissait pas : « Sutton, ta fille. » Alec eut une réaction entre la peur et la fierté à entendre Hesia dire ta fille. Puis Alec eut un mauvais pressentiment. Si Sutton était là, qu’était-il arrivé à Aella ? « Elle va bien » assura Hesia. « Mais la petite doit rester avec toi. » Devant le regard confus d’Alec, Hesia continua : « Elle a beaucoup grandi cet été, ses ailes non. Elles n’ont plus la force nécessaire pour porter son corps Elle... » « …ne peut plus voler. » Hesia hocha doucement la tête.

Sutton n’a aucun souvenir de sa mère. Elle sait au fond d’elle qu’elle est quelque part, qu’elle va bien et elle sait aussi qu’elles étaient ensembles pendant quelques temps, mais elle est incapable de se souvenir de son visage, du son de sa voix, du bruit de ses pas. La relation avec son père a tout de suite été très naturelle. Cette homme d’un naturel solitaire ne changea aucune de ses habitudes car Sutton était d’un discrétion sans pareille. Elle passait ses journées à observer son père fabriquer toutes sortes de choses. Elle riait quand il jurait, elle riant quand il exultait, elle riait quand il la regardait avec son air désespéré de ne pas trouver une solution à tel ou tel problème. Et lui, la voir rire ainsi l’adoucissait jour après jour. Alec avait confectionné un corset qui permettait aux ailes de Sutton d’être le plus discrètes possibles. L’enfant portait des vêtements amples et le tour était joué, Sutton ressemblait à n’importe quelle gamine de son âge. Son père l’emmenait au village, sur le marché. Elle adorait le marché, elle discutait avec tous les commerçants et ceux-ci lui offraient une pomme, une tomates ou un morceau de fromage, qu’elle gardait précieusement dans sa petite main. Elle les regardait, les sentaient. Mange, mange disaient les commerçants, ne sois pas timide. Elle n’était pas timide, Alec lui, savait que son enfant écoutait. Elle écoutait le pommier, le plant de tomate et la chèvre. Elle sentait leurs vies, et prenait leurs offrandes, elle les remerciaient.

Ces années à Bibury furent les plus douces qu’une enfant pouvait espérer. Tout allait pour le mieux. Quand une lettre arriva au cottage pour Sutton, Alec fut surpris. Personne ne connaissait son adresse, et encore moins l’existence de sa fille à part les harpies qui n’avaient pas pour habitude d’envoyer du courrier. Quand Alec aperçut le cachet de Poudlard, il fut probablement encore plus surpris. Tous les sorciers allaient à Pourdlard, mais sa fille n’avait jamais montré de pouvoirs sorciers… Elle avait la sensibilité de sa mère pour la communication avec la nature et très souvent il l’avait surprise à écouter le vent et faire chanter les fleurs, mais jamais il ne lui était venu à l’esprit qu’elle pouvait être une sorcière au sens propre du terme. Sutton avait dix ans et son père devait avoir avec elle la plus importante conversation de sa vie.

« Mais, je veux rester avec toi moi… » Sutton n’avait aucune envie de quitter son père pourtant après avoir longtemps vanter les qualités de Poudlard, Alec finit par convaincre sa fille d’essayer. Et ce fut ainsi qu’Alec et Sutton se retrouvèrent sur le Chemin de Traverse à faire des emplettes pour la rentrée de Sutton. Livres, chaudrons, plantes, robes de sorciers, un par un, tous les articles de la liste furent achetés. En passant devant le Royaume du Hibou, Sutton ne put s’empêcher de s’arrêter. Tous les volatils d’ordinaire piaffant sans cesse se turent immédiatement et tournèrent leurs grand yeux jaunes et gris vers Sutton et Alec. Alec était plutôt mal à l’aise mais proposa à Sutton de rentrer dans la boutique. Le sourire qui illumina le visage de la jeune fille fut le plus beau cadeau qu’un père puisse obtenir. Le vendeur fut ravi de voir ses oiseaux calmés de la sorte. Le regard de Sutton s’arêta sur une petite cage argentée dans laquelle se trouvait un petit hibou noir et gris. C’était un oiseau assez vieux et plutôt mal en point qui semblait avoir été oublié dans un coin de la boutique, mais c’était lui que Sutton regardait. « On va prendre celui-ci. » Le vendeur sembla sceptique. « Vous êtes sûr monsieur ? Nous avons des bêtes plus vigoureuses, celui-ci par exem… » Alec se permis de lui couper la parole. « Je suis sûr. » Sutton appela l’oiseau Aella.

Toutes les fournitures de la liste de Poudlard avaient été achetées sur le Chemin de Traverse sauf le baguette. Alec en avait un collection au cottage qu’il allait s’empresser de faire essayer à Sutton. Après deux heures infructueuses, Alec du cependant se convaincre qu’aucune baguette ne semblait convenir à sa fille. « Je ne suis peut-être pas une sorcière après tout. » Alec était pensif : « Tu l’es forcément si tu as été admise à Poudlard. Il y a encore une chose que je n’ai pas essayée. Enlève ton pull ma chérie. » Sutton obéit. Alec regarda le dos de sa fille : ses ailes grises n’avaient pas beaucoup grandi depuis ses cinq ans. Fixées au milieu de son dos, elles se repliaient parfaitement juste en dessous de ses épaule et jusqu’au niveau de ses reins. « Je peux ? » Sutton hocha la tête de bas en haut. Elle serra les dents et laissa échapper un petit cri quand son père arracha une de ses plumes. La baguette qu’il confectionna avec sa plume était en bois d’if blanc, bois qu’Alec avait été chercher à l’endroit où Sutton était née dix ans auparavant, et mesurait 18 centimètres. Elle était magnifique. Sutton eut un moment d’hésitation. Et si cela ne marchait pas ? Une nouvelle fois ? Encouragée par le visage bienveillant de son père qui semblait sûr de lui, Sutton attrapa doucement la baguette. Une sensation de bien-être profond l’envahi soudain. Ses ailes frémissantes, son corps entier de tendit. Le bois chanta, tout son être reconnaissait cette baguette comme une extension de son être. Ça avait marché.

Le premier septembre, Sutton embrassa son père sur le quai de la gare. Elle était prête.
« Poudlard, me voilà. »


behind the screen

Âge • 20 ans
Pseudo • Eleantine
Avatar • Willa Ho(T)lland
Avis sur le forum • Très joli design, le contexte est topissime. Je me suis inscrite ça veut dire que j'aime :)
Code du règlement • Ok by Ellie

FICHE PAR ROMANE




Dernière édition par Sutton L. Young le Lun 4 Fév - 14:01, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ellisadora M. Burkinson

Ellisadora M. Burkinson
Messages : 309
Puissance : 407
Inscription : 06/01/2013
Maison : Serdaigle
Double-compte : : Rose S. Carlton

Feuille de personnage
Avatar: Lyndsy Fonseca
Année : 7 ème
Âge du personnage: 17 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyDim 3 Fév - 18:57

Bonsooooir Sutton Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble 3691488046
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuue Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble 4146786541
Courage pour ta fiche et si tu as une question, n'hésites pas !
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Bower

Carolyn Bower
Messages : 179
Puissance : 203
Inscription : 06/01/2013
Double-compte : : Nope

Feuille de personnage
Avatar: Ashley Benson
Année : 6ème
Âge du personnage: 16 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyDim 3 Fév - 19:01

Bienvenue ici Sutton et merci de t'être inscrite :) bon courage pour ta fiche Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble 3528468139
Revenir en haut Aller en bas
Sutton L. Young

Sutton L. Young
Messages : 61
Puissance : 71
Inscription : 03/02/2013
Maison : Poufsouffle
Double-compte : : Aucun

Feuille de personnage
Avatar: Willa Holland
Année : Sixième
Âge du personnage: 15 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyDim 3 Fév - 19:02

Merciiiii à vous deux !
(Ellie, je t'ai déjà envoyé un MP hu')


Dernière édition par Sutton L. Young le Dim 3 Fév - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nolan S. Driscoll

Nolan S. Driscoll
Messages : 25
Puissance : 31
Inscription : 02/02/2013
Maison : Ancien Poufsouffle
Double-compte : : Non

Feuille de personnage
Avatar: Colin O'Donoghue
Année : Infirmier de Poudlard
Âge du personnage: 27 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyDim 3 Fév - 19:05

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Sutton L. Young

Sutton L. Young
Messages : 61
Puissance : 71
Inscription : 03/02/2013
Maison : Poufsouffle
Double-compte : : Aucun

Feuille de personnage
Avatar: Willa Holland
Année : Sixième
Âge du personnage: 15 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyDim 3 Fév - 23:29

Merci !

Ma fiche est terminée. Bon, par contre je n'ai pas du tout détaillé ses années à Poudlard, je me suis dit que je le ferai en RP par flash-back, parce que mon histoire est déjà pas mal longue comme ça. Si ça ne va pas je peux toujours compléter, évidemment.

_________________
Let's get out of this town, baby we're on fire Every now and then the stars align boy and girl meet by the great design Could it be that you and me are the lucky ones ? Everybody told me love was blind Then I saw your face and you blew my mind Finally you and me are the lucky ones this time ♣ Sutton L. Young
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Bower

Carolyn Bower
Messages : 179
Puissance : 203
Inscription : 06/01/2013
Double-compte : : Nope

Feuille de personnage
Avatar: Ashley Benson
Année : 6ème
Âge du personnage: 16 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyLun 4 Fév - 5:48

J'aime ta façon d'écrire, ton histoire est très intéressante et se lit d'une traite.
Vu le caractère de Sutton, tu seras sans hésiter une GRYFFONDOR !

Tu peux d'ores et déjà te faire une fiche de lien, répertorier tes topics, rejoindre l'équipe de Quidditch ou devenir préfète.

Pense aussi à voter sur les top sites toutes les deux heures afin de promouvoir le forum :).

Amuse toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Sutton L. Young

Sutton L. Young
Messages : 61
Puissance : 71
Inscription : 03/02/2013
Maison : Poufsouffle
Double-compte : : Aucun

Feuille de personnage
Avatar: Willa Holland
Année : Sixième
Âge du personnage: 15 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyLun 4 Fév - 11:15

Merci Carolyn ! Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble 2708494187

Vous êtes tops !

Gryffondor c'est pas Poufsouffle mais c'est pas mal non plus Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble 2470852073

_________________
Let's get out of this town, baby we're on fire Every now and then the stars align boy and girl meet by the great design Could it be that you and me are the lucky ones ? Everybody told me love was blind Then I saw your face and you blew my mind Finally you and me are the lucky ones this time ♣ Sutton L. Young
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Bower

Carolyn Bower
Messages : 179
Puissance : 203
Inscription : 06/01/2013
Double-compte : : Nope

Feuille de personnage
Avatar: Ashley Benson
Année : 6ème
Âge du personnage: 16 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyLun 4 Fév - 14:10

Tu préférais Poufsouffle ? On en a pas donc ça m'arrangerai ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ellisadora M. Burkinson

Ellisadora M. Burkinson
Messages : 309
Puissance : 407
Inscription : 06/01/2013
Maison : Serdaigle
Double-compte : : Rose S. Carlton

Feuille de personnage
Avatar: Lyndsy Fonseca
Année : 7 ème
Âge du personnage: 17 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyLun 4 Fév - 17:17

Oh ouuuui deviens une poufsouffle Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble 3528468139
Revenir en haut Aller en bas
Sutton L. Young

Sutton L. Young
Messages : 61
Puissance : 71
Inscription : 03/02/2013
Maison : Poufsouffle
Double-compte : : Aucun

Feuille de personnage
Avatar: Willa Holland
Année : Sixième
Âge du personnage: 15 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyLun 4 Fév - 17:56

Haha, j'ai déjà demandé, Carolyn a dit qu'elle changerait ce soir :)

_________________
Let's get out of this town, baby we're on fire Every now and then the stars align boy and girl meet by the great design Could it be that you and me are the lucky ones ? Everybody told me love was blind Then I saw your face and you blew my mind Finally you and me are the lucky ones this time ♣ Sutton L. Young
Revenir en haut Aller en bas
Ellisadora M. Burkinson

Ellisadora M. Burkinson
Messages : 309
Puissance : 407
Inscription : 06/01/2013
Maison : Serdaigle
Double-compte : : Rose S. Carlton

Feuille de personnage
Avatar: Lyndsy Fonseca
Année : 7 ème
Âge du personnage: 17 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyLun 4 Fév - 18:38

Coooooooooooooool on en avait pas encore Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble 3691488046
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Bower

Carolyn Bower
Messages : 179
Puissance : 203
Inscription : 06/01/2013
Double-compte : : Nope

Feuille de personnage
Avatar: Ashley Benson
Année : 6ème
Âge du personnage: 16 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyLun 4 Fév - 19:03

Voilà qui est modifié :)
Revenir en haut Aller en bas
Sutton L. Young

Sutton L. Young
Messages : 61
Puissance : 71
Inscription : 03/02/2013
Maison : Poufsouffle
Double-compte : : Aucun

Feuille de personnage
Avatar: Willa Holland
Année : Sixième
Âge du personnage: 15 ans

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble EmptyLun 4 Fév - 19:15

MERCIIII !

_________________
Let's get out of this town, baby we're on fire Every now and then the stars align boy and girl meet by the great design Could it be that you and me are the lucky ones ? Everybody told me love was blind Then I saw your face and you blew my mind Finally you and me are the lucky ones this time ♣ Sutton L. Young
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty
MessageSujet: Re: Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble Empty

Revenir en haut Aller en bas

Sutton L. Young ♦ Willa Holland ♦ I Knew You Were Trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alohomora :: Le Quai 9 3/4 :: La Cérémonie de Répartition :: Fiches validées-